jeudi, 04 mars 2021 19:10

Bulletin d'information Février 2021

Sans doute, les pays qui sont à l'avant-garde dans le domaine économique et social sont ceux qui ont consolidé une structure d’enseignement supérieur. En effet, la majorité de leur population ou ceux qui ont atteint un niveau de performance académique entrent à l'université.

Pour ces pays, leurs universités sont non seulement des centres de formation professionnelle, mais surtout des centres de production de connaissances, qui avec le capital, favorisent extraordinairement la croissance économique. Par conséquent, pour qu'un pays s'insère dans l'économie mondiale, la stratégie est d’élever le niveau d'éducation de sa population et de miser sur la formation professionnelle. Le pays qui ne le fait pas contribuera tout simplement à la marginalisation et la pauvreté de sa population.

Le sens de l'enseignement universitaire est avant tout le facteur humain, qui enseigne la valeur du savoir, la valeur de l'humain, la valeur d'être plus que d'avoir. L'université, aussi modeste qu’elle soit au niveau académique, elle parvient à transmettre à ses étudiants les avancées artistiques, scientifiques et technologiques de l'humanité. En Colombie, la plupart des jeunes sont en train de perdre leurs illusions et leur motivation d’aller à l'école primaire ou secondaire, car leur droit de rêver à un avenir différent est frustré par l'impossibilité d'accéder à l’université. C'est avant tout un défi pour le pays d'ouvrir les portes des universités aux jeunes des communautés les plus pauvres et les plus exclues.
Dans notre Fondation, l'idée d'aller à l'université n’était pas ancrée dans l’esprit de cette population vulnérable ayant de nombreuses carences matérielles et affectives, ainsi qu’une faible estime de soi. Mais grâce à vous tous, cela devient une réalité et non une rareté, c’est déjà quelque chose de très sérieux. Plusieurs croient déjà qu'ils peuvent devenir des professionnels et briser le cercle de la pauvreté où ils sont nés.

grafica triple

 Pour cette raison, à la Fondation Zuá, nous travaillons fort pour aider les gens des communautés de Patio Bonito et de Bosa, notamment les jeunes qui désirent étudier à l'université. Ce programme a débuté à Patio Bonito en 2005. À ce jour, nous avons 20 jeunes diplômés et d’autres qui sont en train de finir leurs études. Nous avons constaté que l'éducation supérieure est une expérience qui change la réalité de chacune de ces personnes et celle de leurs familles. Elle leur donne accès à des emplois, à des formations postuniversitaires, ainsi que la possibilité de devenir leaders des processus non seulement productifs, mais sociaux. Nous avons également appris que si les jeunes ont cette possibilité, ils peuvent démontrer que de nombreux autres acteurs sociaux sont prêts à réagir et à le faire de manière très efficace.

 nina con tapaboca

 

 

Une étape qualitative gigantesque franchie par la Fondation est le « Programme préuniversitaire de trois semestres », conçu pour élever le niveau académique des candidats aux études universitaires. Ce programme leur permet non seulement d’améliorer les résultats obtenus à l'examen d'État, mais aussi d’assurer leur entrée à des universités publiques ou privées et de réussir leurs études.

 

 

 

Avancer dans ce programme a été un défi, compte tenu de la nécessité de trouver des enseignants bénévoles, qui partageaient généreusement leur temps, leurs connaissances et leurs expériences dans différents domaines d'apprentissage. En période de pandémie, cela a également représenté un défi pour la gestion de la Fondation ZUÁ, particulièrement pour le coordonnateur du programme d'enseignement supérieur, Manuel José Ramos, ainsi que les enseignants, les tuteurs et toute l'équipe de coordination.

PREUNIVERSITARIO3 FRANCES

pre 1ersementre frances

Joven Porvenir del Cauca : ce programme, qui se développe au centre d'études Los Senderos (Sasaima, Cundinamarca), vise à soutenir les jeunes du département du Cauca dont la population subit les attaques de violence les plus dévastatrices de diverses origines.

Les trois premiers jeunes de ce programme, qui a commencé en 2019, sont au quatrième semestre de leur carrière universitaire. Deux autres jeunes, qui ont commencé leur première année d’études préuniversitaires en 2020, iront à l’université en juin de cette année. Enfin, en janvier dernier, 6 nouveaux jeunes du Cauca ont amorcé leur premier semestre d’études préuniversitaires.

cuadro frances

Nous traversons des moments difficiles en matière de santé et sur le plan économique, pourtant nous avons toujours eu confiance en la générosité de nos amis donateurs ce qui nous a permis de poursuivre le programme de l'enseignement supérieur. Mille mercis pour tout cela et notre invitation à continuer à nous soutenir, car il y a beaucoup de filles, de garçons et de jeunes dans ce pays qui ont besoin de votre aide pour aller de l'avant. Ainsi, comptant sur l'aide de tous, nous pourrons faire de la Colombie un pays plus juste et assurer une plus grande égalité des chances pour tous.

Salutations à tous et que Dieu vous bénisse pour votre soutien habituel.

 

 

 

moises

 

 

 

 

 

Moises Pedraza Robayo 
Directeur
Fundación Zuá

 

Vous pouvez faire votre don au nom de la Fondation Zuá NIT. 830104271-8 par consignation ou virement sur les comptes suivants :

BANCOLOMBIA : Compte d'épargne 193 110 588 03
DAVIVIENDA : Compte d'épargne 005 100 104 321
BBVA : Compte d'épargne 724 155 171

Ou par la voie de nos plateformes de collecte de fonds

                        Cliquez sur l'image

                    dona5                dona6                                                                                                                                               

                                       

Veuillez nous informer de votre transaction via WhatsApp à Moisés Pedraza 320 849 5114