mardi, 13 juillet 2021 14:30

Bulletin d'information Juin 2021

Dans le programme d'enseignement supérieur, nous soulignons avec une grande joie que les 15 étudiants financés par la Fondation Zuá, inscrits dans différentes universités, ont terminé leur semestre avec de très bonnes moyennes académiques. Ils ont aussi eu une excellente expérience éducative et enrichi leurs connaissances dans leurs domaines d'expertise. C'est ainsi que la Fondation Zuá aide ces jeunes à réaliser leurs rêves, sans quoi ils continueraient à grossir le groupe NINI - (ni étude ni travail).

Nous vous présentons un portrait des jeunes étudiants universitaires de Patio Bonito, Bosa et Cauca qui ont terminé le semestre en juin 2021.

 

grafica frances

 Ci-dessous, nous partageons avec vous les expériences de deux jeunes étudiants universitaires de la Fondation Zuá :

792dae77 8c83 ca1b 2ca0 3a14d7ed3394

"Quand on arrive au quatrième semestre, on ressent une certaine terreur, car on suit deux cours (travail social individuel et familial et travail social de groupe) qui ouvrent la porte au stage. Si vous ne réussissez pas, vous ne pourrez pas faire le stage. J'ai commencé ce semestre avec de nombreuses attentes, dont celle de continuer à m'adapter au monde virtuel, ce qui, pour moi, a été un peu compliqué. Je l'avais déjà dit, je suis une personne qui partait de chez elle très tôt et rentrait à la fin de la journée, parce que je n'ai pas un espace adéquat pour étudier. Donc, être obligée de rester à la maison, écouter mes frères et sœurs dans leurs cours pendant que je suis dans les miens, la plupart du temps, c'est chaotique.

Normalement, chaque semestre, nous avons différents projets sur lesquels nous travaillons dans les différents cours. J'ai un excellent groupe de travail, ce qui m'a beaucoup facilité la réalisation des projets de recherche et d'intervention. En raison de la pandémie et de la quarantaine, les projets étaient entièrement de recherche. Depuis la pandémie, nous n'avons pas été en mesure d'intervenir dans le cadre des projets.

Grâce au fait que la virtualité facilite beaucoup les choses et nous fait gagner du temps, j'ai passé mes après-midis à travailler avec les enfants de la Fondation et mes soirées à travailler avec mes collègues. Je pense que j'ai très bien réussi. Je fais encore des efforts pour augmenter ma moyenne, mais à la fin du semestre, je me sentais déjà un peu épuisée et stressée. Cela a été un semestre très intense.

Enfin, une fois de plus, je dis que je suis très heureuse de ma carrière. Ce semestre, j'ai appris beaucoup de choses. J'attends avec impatience le prochain. Je suis déjà à mi-chemin de ma carrière à Unimonserrate puisqu’elle n'est que de huit semestres. Je veux continuer à étudier après avoir fini le premier cycle. Je suis toujours centrée sur la communauté. Étant donné que j'étudie en travail social, je suis déterminée à servir, mais à servir avec amour et qualité. Cela grâce à mes professeurs, l'établissement d’enseignement et les expériences vécues au quotidien ».

 3ba89d35 464d f3d7 8fa1 5cb78ad352ad

"Cela a commencé comme un semestre formidable, avec de nouvelles attentes pour chacun des sujets qui seraient présentés tout au long de cette période. Des domaines avec un degré de complexité plus élevé qui mettaient à l'épreuve les connaissances et les compétences acquises au cours de la carrière. Ces domaines devaient apporter des sujets, des concepts et des contenus de tout ce qui avait été déjà vu au cours des premiers semestres. Mais tout avait été classé dans l'oubli et devait être dépoussiéré pour donner ce qui était demandé. Le contenu de ce semestre était complexe. Le poids et les exigences d'une carrière professionnelle étaient perceptibles. L'effort et l'épuisement physique et mental que cela exigeait étaient remarquables. Malgré cela, tout ce que j'ai appris a été d'une grande valeur. Il ne s'agit pas simplement d'une autre période qui a été remplie, mais d'un processus qui continue à se construire et qui est maintenant plus solide. Un processus qui me permet de visualiser des objectifs qui, il y a des années, étaient flous. Ils prennent maintenant plus de clarté.

Tout n'était pas bon. En dehors de tout ce que le semestre a apporté, il y a eu des situations qui ont compliqué plusieurs choses. L'effet émotionnel de tout ce qui se passe dans le pays et le fait de devoir continuer à répondre aux cours et au travail comme un devoir. Les situations inconfortables et imprévues à la maison rendent cet environnement ou "l'espace d'étude" difficile. À la fin de la première étape, l’ordinateur était endommagé (outil important dans cette carrière). Nous avons donc dû chercher d'autres moyens, ce qui a ralenti le processus et diminué d'une certaine manière l'ambiance ainsi que la qualité du travail. Heureusement, tout s'est finalement bien passé.

Je suis tout de même heureux. Finir un semestre donne un côté "cool". Si étudier est difficile dans les situations actuelles, ce serait encore plus difficile sans étudier. Il est nécessaire de réfléchir consciemment à nos actions et à nos sentiments jusqu'à présent, cela permet de projeter un argumentaire plus solide sur ce dont nous avons besoin, ce que nous voulons et ce que nous devrions faire à l'avenir. Enfin, je suis reconnaissant à tous ceux qui ont participé à ce processus et qui, d'une manière ou d'une autre, m'ont soutenu dans les difficultés.




______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Nous comptons sur votre soutien pour que beaucoup plus de jeunes puissent réaliser leur rêve d'étudier une carrière professionnelle. Vous pouvez faire votre don au nom de la Fondation Zuá NIT. 830104271-8 par consignation ou virement sur les comptes suivants : 

 BANCOLOMBIA: Compte d'épargne 193 110 588 03
 DAVIVIENDA: Compte d'épargne 005 100 104 321
 BBVA: Compte d'épargne 724 155 171

 ou par la voie de nos plateformes de collecte de fonds

                                     Cliquez sur l'image

                                                                                                                                                         dona5                           dona6

                                       

 

 

Veuillez nous informer de votre transaction via WhatsApp à Moisés Pedraza 320 849 5114 



______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________