mardi, 15 juin 2021 21:49

Bulletin d'information Mai 2021

De nombreux amis nous demandent : Et que font-ils à la Fondation ?

Comme nous l’avons fait au début de la pandémie, nous avons redoublé d’efforts et créé de nouveaux programmes, panier d’épicerie pour leurs familles, pour que les enfants n’aient pas faim et l’autre, Empowering maman et famille, pour répondre aux urgences des mères qui devaient soudainement assumer un nouveau rôle de tutrice, en plus de celui de recycleur et de mère ; nous recréons également les programmes de soins pour les filles, les garçons et les jeunes en le faisant virtuellement. Bref, non seulement nous n’avons pas abandonné ceux que nous servions, mais nous avons intensifié et diversifié notre façon de faire.

En ce moment, nous sommes confrontés à un double défi, la pandémie et les grèves ; nous sommes clairs que nous ne pouvons pas fermer, car ce sont les enfants et leurs familles qui souffriraient directement du manque de notre soutien et de notre compagnie. Au contraire, depuis le début de cette année, nous avons commencé avec la présence à Patio Bonito, et ils accueillent déjà quotidiennement et de manière très contrôlée, 30 enfants, 5 tuteurs et 2 animateu

nino computador

 

Ce que nous avons sauvé avant tout, c’est le bonheur des enfants de pouvoir retourner à la Fondation pour voir leurs amis, rencontrer les tuteurs et avoir la possibilité d’utiliser des ordinateurs avec accès à internet, ce qui leur permet de communiquer avec leurs enseignants et se conformer à ce que l’école leur demande. Ils y sont accueillis au siège pour les aider avec leurs guides, qui est la méthodologie prédominante dans les écoles virtuelles, et nous améliorons leurs compétences et leurs capacités en compréhension de lecture, en mathématiques et en anglais. Dans les arts, en particulier dans la musique et le théâtre, nous avons également l’occasion de rencontres face à face avec les enfants, permettant, d’une part, l’attention des tuteurs et d’autre part, l’utilisation d’instruments de musique qui sont dans la Fondation.

De leur côté, la performance et l’engagement des tuteurs ont été très satisfaisants, après avoir assimilé et tiré les leçons des difficultés de l’année écoulée. De nombreux enseignements ont été tirés et le changement d’attitude a été total, ce qui s’exprime par le fait que la plupart des enfants expriment une entière satisfaction avec l’aide des tuteurs.

 PERSONA LEYENDO

 

 Depuis la mi-avril, nous avons lancé l’École des parents, un programme visant à former les mères aux problèmes les plus critiques de l’éducation de leurs enfants, tels que; abus sexuels sur enfants, réseaux sociaux, cyber jeux, intimidation, harcèlement sexuel ou consommation de substances psychoactives entre autres. C’est un atelier hebdomadaire de 2 heures qui a été très bien accueilli, car ce sont des problèmes auxquels nous savons que nos garçons sont confrontés et que l’une des stratégies pour les gérer est que nous nous mettions d’accord avec les mères pour les surmonter. Il est à noter que tant les mères que les enfants apprécient désormais de pouvoir faire partie de la Fondation, ce qui s’exprime également dans une attitude de plus grand engagement et collaboration ; Force est de constater que la pandémie et le confinement leur ont permis de valoriser la Fondation et ses programmes.

 

 

 

 

Concernant les difficultés liées aux grèves, les coordinateurs, tuteurs et familles ont exprimé leur volonté déterminée de poursuivre les activités, quoi qu’il arrive. Cela nous montre que ceux qui en ont le plus besoin ont besoin d’attention, de soutien et que ce que nous faisons va dans la bonne direction

tres ninos

Qu’avons-nous besoin? De l’aide, pour pouvoir étendre ces programmes à une population beaucoup plus large, en leur apportant de l’espoir, une solution à leur manque de possibilités pour réaliser leurs rêves.

Merci à ceux qui nous aident, sans vous cela ne serait pas une réalité et s’il vous plaît continuez à transmettre à vos amis, votre famille, vos collègues, le message de la FONDATIÓN, ensemble nous pouvons aider plus de Colombiens.

 

 

Un salut fraternel à tous

 

 

 moises

 

 

 

 

 Moises Pedraza Robayo 
Directeur
Fundación Zuá

 

Vous pouvez faire votre don au nom de la Fondation Zuá NIT. 830104271-8 par consignation ou virement sur les comptes suivants :

BANCOLOMBIA : Compte d'épargne 193 110 588 03
DAVIVIENDA : Compte d'épargne 005 100 104 321
BBVA : Compte d'épargne 724 155 171

Ou via nos plateformes de collecte de fonds

                                   Cliquez sur l'image

                                                                                                                                                         dona5                           dona6

                                       

 

 

 

 Veuillez nous informer de votre transaction via WhatsApp à Moisés Pedraza 320 849 5114