vendredi, 20 mai 2022 01:30

Bulletin d'information Mai 2022

Chaque année, nous recevons un groupe de 14 "Ninis" - qui n'étudient ni ne travaillent - en raison, entre autres, de leurs faibles performances au cours de leurs années d'études secondaires, qui se manifestent par des résultats très bas aux examens d'entrée à l'université, outre la difficulté de trouver les ressources nécessaires pour couvrir les frais universitaires.

Le défi à relever avec eux est de les aider, grâce à la discipline et à de bons enseignants, à améliorer leurs résultats scolaires et donc leurs notes aux examens d'entrée à l'université afin de garantir leur admission et leur permanence.

L'une des causes de leurs faibles performances est une enfance marquée par de multiples violences, l'abandon, l'intimidation, la pauvreté, etc., qui laisse des blessures qui ne guérissent pas toutes seules. Cela nécessite un travail de guérison, que seul Dieu, avec l'aide des enseignants et des psychologues, sait faire.

Imagen1

Ce travail, bien que réalisé quotidiennement pendant l'année préuniversitaire, connaît des moments plus intenses consacrés exclusivement au travail psychosocial, où les étudiants préuniversitaires ont la possibilité d'être écoutés, d'être soignés et de guérir les différentes cicatrices de leur âme.

 C'était l'objectif général fixé pour le camp que nous venons de tenir pendant la Semana Mayor. Avec une planification rigoureuse, le groupe d'étudiants préuniversitaires de Bogota a rencontré le groupe d'étudiants préuniversitaires de Senderos, pour un total de 14 jeunes. Ce fut une semaine intense d'activités, toutes destinées à faire ressortir et à mettre en valeur le meilleur de chacun d'entre eux, mais aussi à identifier leurs points faibles sur lesquels ils peuvent travailler.

Imagen2 Imagen3

Il y a eu neuf jours d'événements sportifs, de randonnées, de travail sur le terrain dans les cultures, de déplacement de pierres, de bois, de soins aux animaux, de cuisine avec du bois, de bains dans la rivière et une visite à une fondation voisine avec des enfants souffrant de handicaps cognitifs qui a été l'une des expériences les plus marquantes. Chacune de ces activités avait un objectif spécifique, toutes visant à dévoiler le comportement des enfants dans différentes circonstances. Une fois chaque activité terminée, ils ont repris le processus intense de réflexion et d'autoréflexion.

Les enfants se sont beaucoup amusés, ils ont ri et pleuré, mais surtout, ils ont vécu de nombreux moments où ils se sont battus contre eux-mêmes et leurs fantômes intérieurs. Pour la première fois, dans la plupart des cas, ils ont pu exprimer leur douleur et raconter leurs histoires inédites, ce qui était important pour que nous puissions les écouter et leur donner des outils pour faire face à leur douleur et à leurs problèmes personnels.

Imagen4

À partir de là ils ont commencé à comprendre une grande partie de leur comportement, souvent erroné, et en même temps ils ont découvert des facettes qu'ils ne connaissaient pas, des capacités qu'ils ne savaient pas eux-mêmes qu'ils avaient et à partir d'un regard profond sur eux-mêmes, ils ont commencé à rêver. Là, le dernier soir, dans la chaleur et la lumière d'un feu de bois, chacun a exprimé combien il a pu comprendre et valoriser sa vie, et en même temps il a pris conscience de la grande chance qu'il a de recevoir cet accompagnement et de la bénédiction d'être venu à la Fondation Zuá.

Eh bien, eux et nous nous acquittons de cette tâche grâce à l'aide que nous apportent de généreux amis. Cependant, le nombre de "Ninis" est énorme, et nous voulons donc avoir plus de coups de main qui veulent se joindre à ce rêve qui devient chaque jour une réalité pour beaucoup d'entre eux.

 

Merci pour votre compréhension et votre soutien.

 

Moises

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Nous comptons sur votre soutien pour que beaucoup plus de jeunes puissent réaliser leur rêve d'étudier une carrière professionnelle. Vous pouvez faire votre don au nom de la Fondation Zuá NIT. 830104271-8 par consignation ou virement sur les comptes suivants : 

 BANCOLOMBIA: Compte d'épargne 193 110 588 03
 DAVIVIENDA: Compte d'épargne 005 100 104 321
 BBVA: Compte d'épargne 724 155 171

 ou par la voie de nos plateformes de collecte de fonds

                                     Cliquez sur l'image

                                                                                                                                                         dona5                           dona6

                                       

 

 

Veuillez nous informer de votre transaction via WhatsApp à Moisés Pedraza 320 849 5114 



______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________