Siège Palmitas (Localité de Kénnedy – Bogotá)

Ce siège est situé à l’adresse suivante : carrera 99 D BIS No. 38C-23 sur, quartier  Palmitas de Patio Bonito, localité de Kennedy. Il s’agit d’un secteur traditionnellement reconnu comme un des quartiers les plus violents à Bogotá. Un niveau de chômage très élevé, absence de l’État, autorité exercée dans une bonne mesure par les gangs.

A Palmitas se trouve un secteur important de familles travaillant dans le recyclage, ce qui oblige les mamans à laisser leurs enfants enfermés ou bien dans la rue, pendant qu’elles traversent toute la ville pour trouver juste de quoi survivre. Personne ne réveille les enfants pour aller étudier et il personne qui les reçoit lorsqu’ils n’y a reviennent de l’école. Ceci produit un taux très élevé de décrochage scolaire, de grossesses précoces chez les filles et les adolescentes, et par conséquent, la chaîne de la pauvreté et de la frustration se transmet de génération en génération.

Dans ce quartier, la Fondation dispose d’un siège de trois étages qui lui appartient. Au premier étage se trouve la cuisine, l’entrepôt et l’espace de traitement des aliments ainsi que la salle à manger. Le deuxième étage dispose de trois salons de travail académique, une salle connectée sur Internet et un magasin avec du matériel didactique. Au troisième niveau, il y a un salon multiple pour la réalisation de réunions, d’activités artistiques et ludiques.

 

 

 

Achat et adéquation du siège de la Fondation à Palmitas - pPatio Bonito

 

À la suite d’un effort économique important et grâce à la générosité de tous les amis, nous avons réussi à acheter la maison où se trouve le siège de la Fondation. La maison dispose de trois étages, cuisine, entrepôt et salle de bain au premier étage. Au deuxième étage il y a quatre salons de travail académique pour les filles et les garçons de zéro au premier degré, de deuxième, troisième,  quatrième et cinquième degré et un autre salon pour les jeunes qui font le baccalauréat. Au troisième niveau il y a un salon multiple pour faire des réunions, des activités artistiques et ludiques.

Grâce aux donations d’amis et des Rotary club de Bogotá et de Seattle, une rénovation totale de l’infrastructure électrique de la maison et des connexions réseaux a été effectuée en janvier dernier, afin de garantir la sécurité électrique pour la population. 

Au siège de la Fondation Zuá, l’infrastructure des réseaux d’ordinateurs a été réalisée, avec des points d’accès pour Internet WIFI, avec un routeur MX68 et 3 points d’accès MR33 par étage. Ces installations disposent d’une licence de fonctionnement sur 5 ans et le câblage de tous les équipements a été organisé.

Outre la partie électrique et les connexions Internet, nous avons obtenu des ordinateurs disposés sur des étagères conçues spécialement pour mettre les écrans, les claviers et les souris ainsi que les livres en fonction de l’âge des enfants. Des salles de bains pour filles et garçons ont été installées.

 

 

Entre décembre 2019 et janvier 2020, nous avons effectué d’importants travaux du siège grâce à l’appui de plusieurs donateurs comme CORONA qui a donné toute la céramique pour les étages, une donation importante de ‘Christliche Schule’, une école pour enfants en Allemagne et aussi la donation d’amis et membres de la famille. Grâces à tous ces appuis nous avons démarré les travaux la deuxième semaine de décembre jusqu’au 18 janvier 2020, date où les enfants et les tuteurs se trouvaient dans des campements ou en vacances. Pour ne pas fermer la Fondation, il fallait absolument réaliser ce chantier à ces dates-là pour pouvoir démarrer l’accompagnement des filles, des garçons, des adolescents et des tuteurs à partir du 20 janvier.

À cette fin, nous avons passé un marché avec une entreprise de construction et de projets stratégiques qui s’est engagée à terminer le chantier dans un temps record, grâce à des équipes d’ouvriers spécialisés par domaine (électrique, gaz, hydraulique, administrateur entre autres), ce qui a permis une bonne réussite du projet tout en respectant les standards de qualité.

En effet, pendant plusieurs années nous avions travaillé à même le sol, et finalement, grâce aux travaux et à l’électricité, nous avons maintenant une sensation de propreté et d’hygiène très confortable.

Les travaux ont démarré dans la cuisine, cœur de la fondation. En effet, les enfants attendent en premier l’alimentation. Nous avons effectué un changement complet de la cuisine passant de 6 m² à 18 m², ainsi que d’une table de  1.0 x 0.60 centimètres à quatre tables aussi grandes. Il y a maintenant un double lave-vaisselle, une gazinière, un frigidaire et aussitôt que les ressources le permettront, il y aura un organisateur de vaisselle, l’extracteur et un grand ventilateur. En général, le confort, les espaces de travail et l’illumination font de cet endroit un lieu parfaitement approprié pour que plusieurs mamans puissent travailler simultanément.

 

 

Nous avons installé la céramique dans les planchers de la salle à manger, la cuisine, la cave pour entreposer les aliments, le bureau, la salle de bain, les deux escaliers ainsi que dans les quatre salons, le couloir et le salon d’usages multiples au troisième étage. Maintenant c’est confortable et beau, nous avons installé aussi de la céramique dans les murs de la cuisine, la cave et les toilettes du premier étage.   

Les murs de l’auditorium ont été peints et refaits, avec un travail approprié pour cacher les réservoirs d’eau et un Dry Wall a été installé sur le plafond, permettant de régler la quantité de lumière et surtout la chaleur. Cet espace de la maison est devenu un endroit confortable et agréable où les enfants adorent y rester pendant toute la journée. Le premier jour, une des petites filles en arrivant était émerveillé et a dit : « cette petite maison est un rêve ».

Il est important de présenter l’amélioration dans tous les domaines, c’est-à-dire un espace agréable, propre, lumineux et beaucoup plus confortable pour les enfants ; ils s’y sentent beaucoup mieux, non pas qu’ils se sentaient mal avant, mais cette maison étant avant tout un refuge, c’est comme un deuxième foyer où les enfants ont le sentiment de sécurité, où ils se sentent aimés, respectés et où ils reçoivent l’amour dont ils ont tant besoin.