Ateliers Apprenons

La Fondation considère l’éducation comme la meilleure stratégie pour lutter contre la pauvreté et la violence ; aussi, dès ses débuts, elle a concentré ses efforts pour aider les garçons, les filles et les adolescents à réussir leurs études de l’école primaire et secondaire pour ensuite pouvoir accéder à l’éducation supérieure. 

L’ensemble des actions des ‘Ateliers Apprenons’ permet aux enfants de découvrir la joie de l’apprentissage, ils se sentent mieux intégrés et relèvent alors mieux le défi des études. Peu à peu ils découvrent qu’ils en sont capables. Ils avancent à leur rythme avec confiance en leurs capacités. C’est un chemin qui leur permet de rêver et comprendre qu’eux aussi peuvent aller loin.

Une condition sine qua non pour les recevoir à la Fondation est d’être immatriculée au sein d’une institution éducative ; autrement, nous fixons des dates limites où ils doivent s’inscrire dans les meilleurs délais. Il s’agit pour les filles, les garçons et les adolescents d’aller à l’école et profiter au maximum des opportunités proposées.

Très souvent, les mamans inscrivent leur enfant à la Fondation parce que l’école ne marche pas bien et ils ne font pas leurs devoirs. Par conséquent, le défi à relever est de planifier et travailler depuis la fondation pour que l’enfant soit enthousiasmé avec l’apprentissage. 

Hasta el momento tenemos dos respuestas, la primera es que debemos ayudarles en su desempeño académico en el colegio y ello significa que el niño haga las tareas, pues de lo contrario el niño corre el riesgo de ser mal evaluado y llegar incluso hasta perder el año. 

Jusqu’à présent nous avons deux réponses : en premier lieu, nous devons les aider sur le plan académique et cela veut dire que l’enfant doit faire ses devoirs, sinon, il aura de mauvaises notes et pourrait même rater l’année scolaire. En deuxième lieu, le défi principal est la découverte du plaisir et de l’enthousiasme dans l’apprentissage, pour qu’il pose des questions et commence à découvrir et construire les réponses. Dans ce but, nous avons concentré les efforts dans les quatre domaines suivants : la lecture, l’écriture, les mathématiques, l’anglais et les arts.

Lecture – écriture : activité qui ouvre les portes à tous les savoirs. Dans ce sens, l’enfant dispose chaque jour de temps et de livres adaptés à son âge qu’il peut choisir, avec un accompagnement et un suivi pour découvrir le plaisir de la lecture.  

Mathématiques : un des domaines critiques pour la compréhension du monde et pour favoriser la capacité d’une pensée logique et développer au maximum la capacité d’abstraction, de création et d’imagination.

 

 

 

Anglais : permet d’améliorer au maximum la capacité de lecture, car bien que la lecture en espagnol est un grand pas en avant, en anglais il s’agit d’un saut et d’une ouverture gigantesque.

 

 

 

Arts: il s’agit de stratégies qui invitent l’enfant à découvrir le plaisir de la danse, du théâtre, d’apprendre à jouer un instrument, peindre ou chanter. Il/Elle découvre qu’il est à même de faire quelque chose de créatif et productif. Les essais visent à renforcer les compétences et aptitudes telles que la concentration, la discipline ainsi que le travail en équipe. Par ailleurs, l’estime de soi est renforcée lorsque les enfants jouent ou se présentent en public.  

 

Méthodes et ressources

 

La Fondation s’appuie sur les enfants ayant fini l’école et que la Fondation finance pour qu’ils puissent poursuivre des études préuniversitaires et universitaires. En contrepartie, ces enfants deviennent les tuteurs des filles, des garçons et des adolescents. En effet, le fait que ces jeunes issus de familles pauvres puissent étudier à l’université est un apport vraiment essentiel pour transformer ces communautés totalement immergées dans la pauvreté et la violence.

Les 50 enfants qui viennent à la fondation le matin sont regroupés dans quatre salons. Le premier pour les enfants depuis la maternelle jusqu’en classe préparatoire, le deuxième salon est destiné aux enfants des niveaux 2 et 3s de l’école élémentaire, le troisième salon pour les enfants des niveaux 4 et 5 et le dernier pour les enfants qui sont au collège et au lycée. Dans chaque salon il y a en moyenne 12 enfants qui vont de la maternelle jusqu’au lycée.

Ceci représente un défi car il s’agit de faire un suivi personnalisé pour s’adapter au niveau et à la vitesse d’apprentissage propre à chaque enfant.

Pour cette raison, nous avons choisi une méthode où chaque enfant avance à son propre rythme et selon son niveau sans avoir à dépendre des autres enfants. Le tuteur joue un rôle d’accompagnateur et il doit aider les enfants qui rencontrent des difficultés en créant un climat propice à la concentration et à l’apprentissage. Finalement le tuteur est un des sujets de l’apprentissage et peut-être même celui qui apprend le plus. 

Les plates-formes informatiques sont les mieux adaptées à cette méthodologie de travail individuel, car l’enfant avance à son propre rythme et la plate-forme lui indique s’il fait une erreur et comment faire pour la corriger ; chaque enfant détermine son propre rythme d’apprentissage et le tuteur n’a plus qu’à analyser et détecter si l’enfant s’adapte au processus d’apprentissage, quelles sont les difficultés qu’ils rencontrent et surtout, il aide l’enfant à se fixer des objectifs et à les atteindre.

 

 

Concernant la formation en lecture, en premier lieu, l’enfant a accès à une très large collection de livres de littérature pour enfants et pour jeunes de très bonne qualité, car il s’agit de livres spécialisés publiés par les maisons d’édition et qui sont utilisés par les collèges publics comme privés. En deuxième lieu, il y a des journaux et des revues et une grande variété de lecture et de littérature sur Internet à la portée des enfants. Les tuteurs et autres volontaires qui collaborent auprès des garçons et des filles, développent toute une variété de stratégies de lecture très créative.

Pour ce qui est de l’apprentissage des mathématiques, il existe des outils très intéressants tels que des plates-formes ou programmes que les enfants utilisent en fonction de leur niveau et de leur rythme d’apprentissage. La plate-forme indique à l’enfant au fur et à mesure qu’il avance et qu’il répond correctement aux exercices et aux évaluations qui lui sont proposées.

Depuis l’année 2019 nous utilisons prioritairement les trois plates-formes suivantes : la première, iXL qui nécessite un abonnement et qui a été choisie car il s’agit d’une des meilleures plates-formes pour l’apprentissage des mathématiques au niveau mondial. La deuxième plate-forme,  Khan Academy, est une plate-forme gratuite qui est sans publicité, qui a été développée par le professeur  Khan aux États-Unis, dans le but d’apprendre les mathématiques aux enfants du monde entier. La troisième plate-forme, que nous considérons comme faisant partie du domaine des mathématiques, s’appelle CODE, et s’adresse aux enfants pour leur permettre l’apprentissage de la programmation informatique.

La Fondation vise à ce que les filles, les garçons et les adolescents reçoivent une formation pour produire des développements informatiques, tout en évitant qu’ils  deviennent que des consommateurs de technologie.

L’anglais est un des domaines qui nécessite beaucoup d’efforts et de créativité car nous ne disposons pas de professeurs spécialisés ; aussi, nous faisons appel à différentes stratégies pour motiver les tuteurs à apprendre avec les enfants à mesure qu’ils apprennent à utiliser les outils fournis par l’Internet. 

Sur le Web nous pouvons trouver toute une infinité de ressources, comme des comptes, des chansons, de la littérature ou autres pour l’enseignement de l’anglais aux enfants.

 

  

 

La technologie permet effectivement l’apprentissage, ceci nous le savons depuis de nombreuses années. Or, ce qui est proprement novateur à la Fondation réside dans l’organisation et la structure pour réussir à travailler avec ces enfants.

En tant que projet social, nous visons à regrouper différentes formes d’apprentissage grâce à la technologie, en créant les conditions pour que celle-ci soit opérationnelle et favorise un développement des compétences d’apprentissage et de communication pour le plus grand nombre de bénéficiaires.