Autonomiser Les Mamans

Dans ce nouveau scénario du Covid 19, les mères doivent non seulement assumer leur rôle de mère et de soutien de la famille, mais aussi celui de tutrice ou d’enseignante de leurs enfants, car elles doivent les aider dans leurs tâches, La Fondation Zuá a relevé ce nouveau défi en aidant ces femmes à affronter, non plus deux rôles, mais maintenant trois.

Une fois, en raison des effets du confinement, les enfants n’ont pas pu retourner à l’école, pas plus qu’à la Fondation, ils se sont retrouvés sans nourriture et sans soutien scolaire. Nous avons alors décidé de soutenir le manque de nourriture, en donnant des marchés aux familles, mais il n’a pas été possible de résoudre le problème de l’aide aux tâches, faute de moyens pour communiquer avec eux.

Donc, maintenant que c’est aux mères d’aider les enfants à faire leurs devoirs, nous avons conçu un programme pour les former, certainement pas seulement pour aider leurs enfants, mais aussi pour se promouvoir en tant qu’individus, y compris la possibilité de lancer des entreprises qui les aideront à résoudre leur réalité économique.  Cela peut également inclure les partenaires dans les cas où ils manifestent leur volonté de se former.

Cette nouvelle initiative nous a aussi amenés à concevoir sous une nouvelle forme l’offre de marchés, car désormais les marchés ne seront accordés qu’aux mères qui sont prêtes à se former et à consacrer quelques heures par jour à cette fin. En d’autres termes, qu’ils le méritent.

Ce nouveau programme est clairement orienté vers l’objectif initial de la Fondation, qui est d’aider les enfants et les jeunes à rêver et à réaliser leurs rêves, ce que nous faisions jusqu’à présent en nous appuyant principalement sur les tuteurs, et pas seulement sur eux, mais aussi chez les mères, mais l’accent reste mis sur les enfants et les jeunes.

Soutien aux mères

Formation psychosociale : L’idée est qu’elles puissent se renforcer, les aider à être autonomes, à être des leaders de leur groupe familial, à retrouver leur estime de soi et à les pousser à retrouver la capacité de rêver et de les accompagner pour réaliser leurs rêves.

Technologies de l’information : l’essentiel est la formation aux aspects fondamentaux de la technologie. Qu’elles apprennent à utiliser l’ordinateur, à utiliser l’internet comme un moyen d’apprentissage et de travail, qu’elles puissent utiliser correctement les plateformes des écoles des enfants et qu’elles puissent les guider vers de nouvelles formes d’apprentissage.

Lecture, écriture et mathématiques de base : Développer leur capacité à lire et à apprendre par la lecture à se débrouiller correctement avec l’écriture. et les introduire dans les mathématiques de base pour la vie.

Enseignement primaire et secondaire : Les inviter à entrer terminent le primaire et le baccalauréat secondaire et ensuite les guider vers l’enseignement supérieur, qu’il soit technologique ou professionnel.

L’entrepreneuriat : Le défi est de la motiver et de lui donner les bases pour que les mamans développent ensemble des entreprises qui leur permettent d’améliorer leur qualité de vie par des stratégies qui leur permettent de gagner de meilleurs revenus.

Méthodologie

Tout d’abord, chaque maman consacre au moins deux heures par jour aux travaux d’étude, elle sera à la maison et de là et virtuellement reçoit les conseils de la professionnelle qui va la guider.

Dispose de la compagnie et des conseils d’un tuteur professionnel dans les domaines correspondants, qui va l’écouter et connaître ses goûts, ses forces et ses talents et à partir de là, il va la motiver et de concevoir le programme de formation et ensuite il va la guider dans son processus d’apprentissage.

L’équipe de tuteurs professionnels comprend en principe 2 psychologues, 1 assistante sociale et 1 pédagogue. Elles font l’accompagnement individuel avec une double composante : la composante psychosociale, fondamental pour connaître et savoir dans quelle perspective motiver et aider la personne à surmonter ses douleurs et ses frustrations qui ne lui permettent pas de penser à quelque chose d’autre que la survie quotidienne, Deuxièmement, il la guide dans le développement des compétences et des compétences dans les différents domaines, en commençant par la technologie, et en continuant dans le domaine de la lecture, de l’écriture et des mathématiques. Bien entendu, à mesure que la personne progresse et exige un niveau plus complexe dans chaque domaine, il est fait appel à d’autres professionnels compétents dans chaque domaine.

Pour ce faire, il faut, outre les ressources humaines déjà décrites, une infrastructure technologique de connexion à Internet, un ordinateur prêté par la Fondation et un marché mensuel qui leur permette de s’occuper du programme, avec une certaine certitude que la nourriture pour vos enfants ne manquera pas.

Cette aide fait l’objet d’évaluations régulières et consolidées tous les mois. Les évaluations tiennent compte de l’intérêt porté au temps quotidien de la mère pour les activités programmées, de l’engagement dans la préparation des exercices et des affectations proposées par les guides professionnels, le degré d’attention et d’engagement des enfants dans les travaux proposés par la Fondation et la réponse académique aux écoles.

En fonction de ces résultats, l’aide est renouvelée chaque mois. Si l’évaluation montre qu’il n’y a pas d’intérêt suffisant, l’aide est suspendue y compris le retrait de prêt d’ordinateur.

Le simple fait de donner un ordinateur à sa mère et de lui apprendre à l’utiliser lui donne les moyens de se prendre en charge, de sorte que les enfants peuvent dire "ma mère si elle sait", en cessant d’être la personne qui ne comprend rien et que ses enfants voient avec de moindres capacités académiques. La mère devient alors le leader du groupe, parce qu’elle est capable de l’orienter, de l’organiser avec des horaires et des tâches pour que ses enfants répondent à l’école, en même temps qu’elle reçoit l’appréciation et l’admiration du groupe familial.

Nous sommes en train de développer un premier pilote pour 6 mois, avec 30 familles et selon les résultats il sera prévu pour un plus grand nombre, pour l’année prochaine.

Exigences

  • Des volontaires capables d’aider, de leur maison à la formation de ces mamans. C’est un programme qui prend beaucoup de temps, parce qu’il faut s’occuper de chaque maman à la fois. Des psychologues, des enseignants des différents secteurs et des travailleurs sociaux sont nécessaires pour soutenir le programme en s’appuyant sur la philosophie de la Fondation Zuá.
  • Nous avons besoin de nouveaux ordinateurs pour en donner un à chaque maman et famille
  • Aide financière pour le paiement de la moitié du coût d’Internet de $30.000
  • Un marché mensuel de $100.000  pour chaque famille.